( 8 mars, 2010 )

Contre l’homophobie, un long chemin est encore à parcourir.

p1310058.jpgp1310055.jpg

 

Vendredi 5 mars, une rencontre est organisée dans le cadre des semaines contre les discriminations par la FAL 44 dans le café-lecture de l’association O’librius avec Olivier Lebleu. Devant une trentaine de personnes attentives, s’est déroulé un échange entre Gwénaël et Olivier sur son livre « l’étranger de la famille », dont l’un des thèmes est le coming out d’un des personnages principaux, ou comment annoncer son homosexualité à sa famille. Olivier traite le sujet de façon humoristique, mais derrière cette apparente légèreté se cache un sujet profond et souvent douloureux pour de nombreuses personnes. Ce soir-là , les rires et les sourires étaient bien parmi nous, mais n’oublions pas  que derrière les rires se cachent les larmes. Rappelons simplement qu’aujourd’hui de nombreux jeunes se suicident parce qu’ils sont homosexuels. A l’évidence, malgré de réelles avancées, l’homosexualité est un sujet encore tabou. Ce vendredi, nous avons tous rêvé au jour où être homosexuel  ne serait qu’ un simple aspect d’une personne au même titre que la couleur de ses yeux ou de ses cheveux, ni plus, ni moins.

p1310056.jpgp1310057.jpg

 

Merci à l’équipe d’O’librius pour son accueil, et plus particulièrement à Gwenaël pour la lecture inspirée des extraits de « l’étranger de la famille ».

 

Pas de commentaires à “ Contre l’homophobie, un long chemin est encore à parcourir. ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|